Numéro 89

Des voix dans l'histoire

Publié en ligne le 25 novembre 2009

Etudes réunies et présentées par

Laurence Guellec et Catherine Volpilhac-Auger

Du XVIIe au XIXe siècle, le rôle de l’histoire est prééminent, grâce au statut qui fait d’elle, à l’égal de la tragédie, le genre noble par excellence, à valeur sinon édifiante, du moins instructive. Les historiens sont fortement conscients de cette fonction exemplaire, que la rhétorique doit pleinement servir. La vérité historique ne peut s’imposer dans toute sa force que si elle trouve une expression à sa mesure, une expression qui doit sonner juste. Dans cette perspective, faire entendre les « voix » du passé, de la parole des grands acteurs au témoignage oral de plus humbles comparses, au sein du « récit » historique, est un choix d’écriture qu’il faut interroger. Car s’il ne s’agit pas seulement pour l’historien d’orner son propos de formules mémorables, quelles sont ses visées ? Laisser place au témoignage censément authentique, apporter par la citation des preuves de vérité, ou théâtraliser les faits en mettant l’histoire en scène, s’affirmer comme écrivain, maître de tous les moyens techniques et littéraires de son art ? Les grands traités du XVIIe siècle sur l’histoire (La Mothe Le Vayer, Rapin), le genre des harangues, les biographies historiques, en vogue dès la fin de l’Ancien Régime, les « histoires » de Saint-Simon, La Harpe, Balzac, Tocqueville ou Michelet illustrent diversement ces questions, qui rappellent aussi combien l’histoire avait alors à voir avec la littérature.

  • Avant-propos.  Par Catherine Volpilhac-Auger

    [ Article non disponible en ligne]

  • La parole et ses représentations dans le récits historique (XVIIe-XIXe siècles).  Par Catherine Volphilac-Auger

    [ Article non disponible en ligne]

  • La parole sous surveillance   : théorie et pratique de l’énonciation historique au XVIIe siècle.  Par Michèle ROSELLINI

    [ Article non disponible en ligne]

  • Parler au peuple, parler au roi   : la question des harangues (XVIIe-XVIIIe siècles).  Par Catherine Volpilhac-Auger

    [ Article non disponible en ligne]

  • Écriture et parole dans les Mémoires du duc de Saint-Simon.  Par Marc Hersant

    [ Article non disponible en ligne]

  • Paroles confondantes   : l’exemple de la Vie Privée du maréchal de Richelieu .  Par Olivier Ferret

    [ Article non disponible en ligne]

  • La Harpe ou «   La voix dans l’histoire   »   : la dénonciation de la tribune dans Du fanatisme dans la langue révolutionnaire .  Par Anouchka Vasak

    [ Article non disponible en ligne]

  • La parole des rois de France dans la Comédie humaine .  Par Patricia Baudouin

    [ Article non disponible en ligne]

  • Parole publique et pensées secrètes, les problématiques de l’expression dans les Souvenirs de Tocqueville.  Par Laurence Guellec

    [ Article non disponible en ligne]

  • Parole et vulgarisation chez les historiens du XIXe siècle   : l’exemple de Michelet.  Par Sarah Mombert

    [ Article non disponible en ligne]

Illustration Des voix dans l'histoire

Nombre de pages : 175

Format : 155x210

ISBN : 978-2-7535-1006-7

Prix TTC : 15 euros

Date de parution :

1 janvier 2010

Pour commander

Vanessa Merle
La Licorne
Tél. 05 49 45 32 10
[Ecrire]
Presses universitaires de Rennes
Tél. 02 99 14 14 01
[Site web]

Les Presses Universitaires de Rennes
 
 
Revue La Licorne - ISSN 0398-9992
Faculté des Lettres et des Langues - Maison des Sciences de l'Homme et de La Société
Bâtiment A5 – 5, rue Théodore Lefebvre, TSA 21103 - 86073 POITIERS - Cedex 9 – France
Tél : 05 49 45 32 10
http://edel.univ-poitiers.fr/licorne - lalicorne@mshs.univ-poitiers.fr
Page générée par Lodel

Administration du site (accès réservé)  - Crédits & Mentions légales  - Statistiques de fréquentation