Numéro 83

Baudelaire

Et les formes poétiques

Publié en ligne le 3 juillet 2008

Etudes réunies et présentées par

Yoshikazu NAKAJI

« Baudelaire est le premier voyant, roi des poètes, un vrai Dieu », disait Rimbaud, avec cette réserve : « Encore a-t-il vécu dans un milieu trop artiste ; et la forme si vantée en lui est mesquine : les inventions d’inconnu réclament des formes nouvelles. » Or, point d’aboutissement de toute une tradition de la poésie lyrique depuis la Renaissance, Baudelaire n’en est pas moins un rénovateur subversif de cette tradition. Il a bien recherché, au sein même de la poésie en vers comme à travers l’élaboration du poème en prose, des « formes nouvelles ». Les études ici réunies sont consacrées aux « tombeaux » personnels, à la « voix » discordante, à la « longueur » extraordinaire d’un poème, à la genèse du poème en prose et son statut par rapport au poème en vers, voire à quelques thèmes essentiels comme « ivresse », « rire » ou « nombre ». Elles tentent, chacune à sa façon, d’éclairer la double face de cette poésie qui est à la fois un accomplissement sans égal et un commencement absolu. Certaines d’entre elles s’intéresseront plutôt au critique Baudelaire dont les considérations esthétiques et morales, s’opposant à l’esprit du temps dans tous ses avatars et accordant l’importance première au tempérament des individus, fondent et reflètent ses créations poétiques.

  • Avant-propos.  Par Yoshikazu NAKAJI

    [ Article non disponible en ligne]

  • Face à l’informe.  Par Henri SCEPI

    [ Article non disponible en ligne]

  • Le « tombeau » dans Les Fleurs du Mal.  Par Yoshikazu NAKAJI

    [ Article non disponible en ligne]

  • La théorie baudelairienne des nombres.  Par Antoine COMPAGNON

    [ Article non disponible en ligne]

  • Le notable poétique d’une voix.  Par Shoichiro Iwakiri

    [ Article non disponible en ligne]

  • : L’hérésie de la longueur.  Par Makoto Yokohari

    [ Article non disponible en ligne]

  • Le « Tombeau » de Jeanne : lecture d’un « fantôme ».  Par Patrick Labarthe

    [ Article non disponible en ligne]

  • Sympathie, compassion et charité (dans Le Spleen de Paris).  Par Jean-Luc STEINMETZ

    [ Article non disponible en ligne]

  • Œuvre sans nom – puissance et impuissance dans les Petits poèmes en prose.  Par Kazuaki Yoshimura

    [ Article non disponible en ligne]

  • Genèse romanesque du Spleen de Paris.  Par Noriko Sugimoto

    [ Article non disponible en ligne]

  • : Mimésis et imagination chez Baudelaire.  Par Keiji Suzuki

    [ Article non disponible en ligne]

  • Baudelaire et le vertige du rire.  Par Patrizia Lombardo

    [ Article non disponible en ligne]

  • Baudelaire et l’école réaliste : la liberté créatrice et son danger.  Par Ryusuké Ebiné

    [ Article non disponible en ligne]

  • Les Paradis artificiels et Monsieur Teste : la théâtralisation de la conscience.  Par Masanori Tsukamoto

    [ Article non disponible en ligne]

Illustration Baudelaire

Nombre de pages : 212

Illustrations : 18

Format : 15,5x21 cm

ISBN : 978-2-7535-0595-7

Date de parution :

1 juillet 2008

Pour commander

Vanessa Merle
La Licorne
Tél. 05 49 45 32 10
[Ecrire]
Presses universitaires de Rennes
Tél. 02 99 14 14 01
[Site web]

Les Presses Universitaires de Rennes
 
 
Revue La Licorne - ISSN 0398-9992
Faculté des Lettres et des Langues - Maison des Sciences de l'Homme et de La Société
Bâtiment A5 – 5, rue Théodore Lefebvre, TSA 21103 - 86073 POITIERS - Cedex 9 – France
Tél : 05 49 45 32 10
http://edel.univ-poitiers.fr/licorne - lalicorne@mshs.univ-poitiers.fr
Page générée par Lodel

Administration du site (accès réservé)  - Crédits & Mentions légales  - Statistiques de fréquentation