Numéro 69

Le Caprice

Publié en ligne le 17 mars 2006

Etudes réunies et présentées par

Guillaume Peureux

Un caprice est une œuvre poétique, picturale, gravée, musicale ou architecturale, voire cinématographique dont le nom semble indiquer qu'elle ne se soumet pas aux règles en usage et qu'elle procède au contraire du génie – entendu comme un talent mais aussi une disposition humorale ou physiologique – que son auteur s'attribue ou auquel il se réfère, de la Renaissance à aujourd'hui. À l'intérieur des formes d'expressions capricieuses, entre le XVIe et le XXe siècles, d'un auteur à l'autre, d'une culture à l'autre, rien ne semble indiquer qu'un caprice puisse ressembler à un autre caprice. Pour autant, du fait de son origine psychologique qui paraît indiquer que le caprice manifeste la singularité d'un sujet et de sa production, et vue la diversité des entreprises capricieuses – idiomes artistiques différents, périodes, nationalités, univers culturels différents, etc. –, n'est-il pas possible d'envisager une cohérence entre tous les caprices que l'on rencontre au fil de ses pérégrinations artistiques ? Peut-on vraiment produire une œuvre en s'affranchissant de toute règle ? L'absence de règle, le dérèglement improvisé de la composition artistique, quelle qu'elle soit, caractérisent-ils tous les caprices ? Et, du même coup, existe-t-il des invariants qui permettraient de définir ce genre, si c'en est un ? En somme, qu'est-ce que nommer une œuvre caprice ? Il est sans doute possible de s'interroger sur une sorte d'hyper-généricité du caprice, au sens où celui-ci transcenderait le temps et l'espace, ainsi que les frontières entre les arts, et manifesterait dans toutes ses apparitions une forme d'homogénéité dans l'invention et la réception qui en est faite ou attendue.

  • Avant-propos.  Par Guillaume Peureux

    [ Article non disponible en ligne]

  • Entre madrigal et fantaisie : les premiers Capricci musicaux des années 1560.  Par Isabelle HIS

    [ Article non disponible en ligne]

  • Les caprices du chevalier Marino, entre peinture et musique.  Par Alessandro MARTINI

    [ Article non disponible en ligne]

  • Du poème privé au "Caprice" : Ronsard, Aubigné et Simon Nicolas.  Par Emmanuel BURON

    [ Article non disponible en ligne]

  • Les Capricci di varie figure, ou Callot dessinateur.  Par Valérie AUCLAIR

    [ Article non disponible en ligne]

  • Caprice et Emblème.  Par Laurence GROVE

    [ Article non disponible en ligne]

  • Le caprice dans la poésie française du XVIIe siècle : un Panorama.  Par Guillaume Peureux

    [ Article non disponible en ligne]

  • Le caprice en musique vu par les Français au XVIIe siècle : goût pour la transgression de la norme ou besoin de codification du "dessein" ?.  Par Théodora PSYCHOYOU

    [ Article non disponible en ligne]

  • Réflexions primesautières sur le caprice gravé.  Par Maxime PRÉAUD

    [ Article non disponible en ligne]

  • J.-S. Bach ou le caprice sans sujet (Considérations philosophiques sur le capriccio BWV 992).  Par Thomas DOMMANGE

    [ Article non disponible en ligne]

  • The architectural caprice, "historiciz'd".  Par Alice JARRARD

    [ Article non disponible en ligne]

  • Caprice et fantaisie dans le Grand Dictionnaire Universel du XIXe siècle de Pierre Larousse.  Par Jean-Michel GOUVARD

    [ Article non disponible en ligne]

  • Les caprices de Marianne et Paganini.  Par David CHRISTOFFEL

    [ Article non disponible en ligne]

  • Callot et Hoffmann : le caprice sous le masque.  Par Frédérique TOUDOIRE-SURLAPIERRE

    [ Article non disponible en ligne]

  • L'Art, c'est bizarre… "Caprices" et "Eaux-fortes" chez Verlaine.  Par Arnaud BERNADET

    [ Article non disponible en ligne]

  • Urgence du réel et désillusion : la migration ironique du caprice verlainien entre Les Mémoires d'un veuf et Parallèlement.  Par Claudia CARDONE

    [ Article non disponible en ligne]

  • Entre la norme et le caprice : les voies du métissage dans Les Caprices d'un fleuve de Bernard Giraudeau (1996).  Par Stéphane ROLET

    [ Article non disponible en ligne]

  • Jude Stéfan et le caprice comme art po(vr)étique.  Par Dominique MONCOND'HUY

    [ Article non disponible en ligne]

Illustration Le Caprice

Nombre de pages : 334

Format : 15,5x21 cm

ISBN : 2-7535-0008-8

ISSN : 0398-9992

Prix TTC : 15,00 euros

Date de parution :

1 avril 2004

Pour commander

Vanessa Merle
La Licorne
Tél. 05 49 45 32 10
[Ecrire]
Presses universitaires de Rennes
Tél. 02 99 14 14 01
[Site web]

Les Presses Universitaires de Rennes
 
 
Revue La Licorne - ISSN 0398-9992
Faculté des Lettres et des Langues - Maison des Sciences de l'Homme et de La Société
Bâtiment A5 – 5, rue Théodore Lefebvre, TSA 21103 - 86073 POITIERS - Cedex 9 – France
Tél : 05 49 45 32 10
http://edel.univ-poitiers.fr/licorne - lalicorne@mshs.univ-poitiers.fr
Page générée par Lodel

Administration du site (accès réservé)  - Crédits & Mentions légales  - Statistiques de fréquentation