Numéro 44

Formes policières

Publié en ligne le 20 octobre 2005

Etudes réunies et présentées par

Denis Mellier et Gilles MENEGALDO

Avec ses détectives et ses coupables, ses énigmes et ses solutions, ses déductions spectaculaires ou la brutalité de son univers moral, ses certitudes logiques et ses errances urbaines, le roman policier figure pour le roman du XXe siècle un espace imaginaire disponible, une forme narrative possible, que la fiction contemporaine n'a de cesse de reparcourir. La réécriture de la matière policière se constate dans le roman contemporain ; mais ce réemploi semble être plus particulièrement le fait d'auteurs qui se distinguent par l'exigence et la complexité de leur conception de l'écriture. La forme policière se retrouve au cœur d'esthétiques romanesques qui se caractérisent par la mise en jeu des codes du récit et des formes communes du roman, par une propension aux vertiges spéculaires et aux miroirs de l'auto-référence, par un goût pour la contrainte formelle et surtout, par une conscience aiguë de l'instabilité des signes et un total manque d'innocence quant aux transparences mimétiques de la représentation. Ces fictions privilégient l'indétermination du sens, le glissement des points de vue, la pluralité des lectures ou la suspension des solutions. Autant de traits dont le roman policier semble constituer l'envers. D'où vient alors que ce soit cette forme souvent décrite comme déterminée par ses codes et ses clichés, crispée sur ses structures et ses stéréotypes, qui ait servi à des œuvres parmi les plus novatrices du roman contemporain ? Ce volume montre la nature multiple de ces réemplois, comment ils réalisent autrement la forme qu'ils convoquent, comment ils la subvertissent pour marquer la vacuité d'un projet policier obsédé par l'ordre et le sens retrouvés. Pour certains auteurs, l'instant policier peut ouvrir leur œuvre, servir à poser certaines questions sur le sens, le signe, l'écriture, l'absence ou l'errance qui sont au cœur des univers du policier et des préoccupations de la littérature contemporaine. L'enquête se mènera donc aussi sur certaines formes contemporaines du roman policier (Ellroy, Dantec, Perez-Reverte, Crumley), et même classiques (Poe, Simenon, le hard-boiled) dans la mesure où la revendication du genre —, ainsi que le fait James Ellroy dans l'entretien publié ici —, le jeu de renvois sur lequel ces formes s'élaborent (Charyn, Perez-Reverte, Palliser), la liquidation qu'elles opèrent (Nisbet) font apparaître nettement la communauté de visée, entre littérature et policier. La distinction du littéraire et du policier ne peut se ramener à la fausse question qualitative. Elle est cette ligne nécessaire et mouvante à partir de laquelle s'interrogent mutuellement, et sur eux-mêmes, écriture contemporaine et roman policier. Y a-t-il un devenir policier de la littérature dès lors qu'elle thématise en son sein le questionnement et le jeu de son inaboutissement ? Un devenir littéraire du policier est visé à partir d'une mémoire des formes à laquelle il reste attaché et de la permanence des obsessions ou des figures qui circulent de part et d'autre de la frontière : un univers moral désabusé, une textualité piégée, la persistance du mal, la manière de dire et de retrouver autrui, mort ou coupable, victime et innocent, la perte de l'action morale dans une réalité désespérante. Autant de fictions infiniment possibles pour des écritures qui conjuguent l'évidence du soupçon et le besoin du jeu, le goût de l'intrigue et le sentiment toujours plus fort que persistent, au-delà de la résolution, les énigmes.

  • Avant-Propos.  Par Denis Mellier et Gilles MENEGALDO

    [ Article non disponible en ligne]

  • La suspension de la fin.  Par Sylvie THOREL-CAILLETEAU

    [ Article non disponible en ligne]

  • Qui a tué la petite madeleine ? À la Recherche du temps perdu et le roman policier.  Par Alain SCHAFFNER

    [ Article non disponible en ligne]

  • L'Ecrivain, le cancre, le privé.  Par Alain CHAREYRE-MÉJAN

    [ Article non disponible en ligne]

  • Portrait d'un lecteur-enquêteur : enquête policière et quête sémiotique chez Diderot et Kundera.  Par Jocelyn MAIXENT

    [ Article non disponible en ligne]

  • Une enquête phénoménologique : l'énigme du monde chez Merleau-Ponty et Giono.  Par Elsa GRASSO

    [ Article non disponible en ligne]

  • Le cercle des assassins disparus. A propos de : Borges, " Thème du traître et du héros " ; Nabokov, Feu pâle ; Danilo Kis, " Le livre des rois et des sots ".  Par Jean-Pierre MOREL

    [ Article non disponible en ligne]

  • Six romans en quête d'enquête.  Par Colette RABY-RUIZ et Luc RUIZ

    [ Article non disponible en ligne]

  • Sur l'Underwood il manque des touches (Peter Handke et le roman policier).  Par Lambert BARTHÉLÉMY

    [ Article non disponible en ligne]

  • Le polar à revers : une trame policière pour rendre la nuit présente. Enigmes, malentendus et autres obscurités chez Antonio Tabucchi.  Par Mireille CALLE-GRUBER

    [ Article non disponible en ligne]

  • Jean Lahougue et le roman policier, un hommage assassin ?.  Par Jan BAETENS

    [ Article non disponible en ligne]

  • Le mystère du vase fêlé. Jonathan Coe, Martin Amis : Retours sur un lieu clos.  Par Serge CHAUVIN

    [ Article non disponible en ligne]

  • Arturo Pérez-Reverte : trois fictions policières.  Par Jean-Pierre NAUGRETTE

    [ Article non disponible en ligne]

  • Coupables narrations ou l'évidence du crime : modèle policier et récit de l'assassin dans le roman contemporain.  Par Sophie RABAU

    [ Article non disponible en ligne]

  • Double policier et Trilogie New-Yorkaise : Paul Auster et la littérature policière.  Par Denis Mellier

    [ Article non disponible en ligne]

  • Roman policier contemporain. (Identité de présomption faible, Fiction publique, Exprimé).  Par Jean BESSIERE

    [ Article non disponible en ligne]

Textes et entretiens

  • [Journal].  Par Charles PALLISER

    [ Article non disponible en ligne]

  • Présentation de Charles Palliser.  Par Gilles MENEGALDO

    [ Article non disponible en ligne]

  • Entretien avec Gilles Menegaldo (le 19 novembre 1996).  Par Charles PALLISER

    [ Article non disponible en ligne]

  • Présentation de James Crumley.  Par Marie-Anne CLABÉ

    [ Article non disponible en ligne]

  • Entretien avec Marie-Anne Clabé, (le 18 mai 1997).  Par James CRUMLEY

    [ Article non disponible en ligne]

  • Entretien avec Robert Conrath.  Par James ELLROY

    [ Article non disponible en ligne]

  • Le manuscrit trouvé à Sarcelles.  Par Didier DAENINCKX

    [ Article non disponible en ligne]

  • El Bronx [Fragment].  Par Jerome CHARYN

    [ Article non disponible en ligne]

  • En cas d'urgence, gagner l'issue de secours en suivant les clichés lumineux (traduit de l'américain par Serge Chauvin),.  Par Jim NISBET

    [ Article non disponible en ligne]

Illustration Formes policières

Nombre de pages : 362

Format : 15,5x22,5 cm

ISBN : 2-911044-18-5

ISSN : 0398-9992

Prix TTC : 20 euros

Date de parution :

1 janvier 1998

Pour commander

Vanessa Merle
La Licorne
Tél. 05 49 45 32 10
[Ecrire]
Presses universitaires de Rennes
Tél. 02 99 14 14 01
[Site web]

Les Presses Universitaires de Rennes
 
 
Revue La Licorne - ISSN 0398-9992
Faculté des Lettres et des Langues - Maison des Sciences de l'Homme et de La Société
Bâtiment A5 – 5, rue Théodore Lefebvre, TSA 21103 - 86073 POITIERS - Cedex 9 – France
Tél : 05 49 45 32 10
http://edel.univ-poitiers.fr/licorne - lalicorne@mshs.univ-poitiers.fr
Page générée par Lodel

Administration du site (accès réservé)  - Crédits & Mentions légales  - Statistiques de fréquentation